HIV & AIDS

VIH et le SIDA

Le VIH est un virus qui affaiblit le système immunitaire servant à défendre l’organisme contre les maladies. Si on ne détecte pas le VIH, il peut entraîner le sida. Si l’on ne reçoit pas des soins, on peut mourir des suites de Sida. Heureusement qu’on peut facilement protéger soi-même et d’autres gens contre l’infection au VIH – p. ex. avec les préservatifs.

Lorsqu’on est atteint du VIH, on peut prendre des médicaments. Ceci permet alors une longue et agréable vie. Même en ayant le VIH, on peut faire de bébés bien portants, à condition de prendre ses médicaments.

Qu'est-ce que le VIH et le sida?

Le VIH est un virus qui affaiblit le système immunitaire servant à défendre l’organisme contre les maladies. Si l’on est infecté mais qu’on ne prend pas les médicaments à temps, on peut développer le Sida, une maladie potentiellement létale.

Comment pouvez-vous vous protéger et proteger les autres contre le VIH?

  • En utilisant des préservatifs lors des rapports sexuels, vaginaux ou anaux. Les préservatifs protègent contre le VIH et réduisent le risque de contracter la plupart des maladies sexuellement transmissibles (MST). On peut, par exemple, se procurer des préservatifs dans les supermarchés, les pharmacies, les drogueries et dans certaines stations-service.
  • En veillant à ce que le sperme et le sang ne pénètrent pas dans la bouche ni dans le corps.
  • Les femmes enceintes vivant avec le VIH peuvent éviter de transmettre le virus à leur bébé en prenant des médicaments contre le VIH, en se faisant suivre par des spécialistes pendant la grossesse et en renonçant à allaiter le bébé. En Allemagne, un test VIH est proposé à toutes les femmes enceintes.
  • Au cas où tu utiliserais des drogues: En utilisant ses propres aiguilles ou ses propres seringues pour s’injecter de la drogue. On peut, par exemple, se procurer des seringues et des aiguilles dans les pharmacies et auprès des services d’aide et de conseil drogues et toxicomanie.
  • Protection par la thérapie: Lorsqu’une personne séropositive du VIH prend des médicaments depuis au moins 6 mois et que ceux-ci agissent efficacement, alors le virus du VIH n’est plus détectable dans ses fluides corporels. Dans ce cas, cette personne ne peut plus transmettre le VIH, même lors du sexe sans condom. Toutefois, les médicaments doivent être pris régulièrement et un médecin doit régulièrement vérifier si les médicaments connaissent du succès. En outre, il est important que le partenaire / la partenaire consente à renoncer au préservatif.
  • PrEP (« prophylaxie pré-exposition »): Avec la PrEP, une personne séronégative du VIH peut prendre un médicament qui protège contre le VIH. Le médicament doit être prescrit par un médecin et tout un chacun paie les frais.

Peut-on s’infecter par le VIH dans la vie quotidienne ?

Le VIH ne se transmet pas si facilement. Par conséquent, il n’existe pas de risque d’infection dans la vie quotidienne. On peut donc tranquillement cohabiter avec des personnes infectées, leur donner la main, les embrasser, utiliser les mêmes toilettes, la même salle de bains et les mêmes saunas qu’elles, manger dans leur assiette, boire dans leur verre et utiliser leurs couverts.

Le virus ne se transmet pas par l’air, les larmes, la sueur, la salive, l’urine, les excréments ni par les piqûres d’insectes.

Comment pouvez-vous savoir si vous avez été infecté?

On ne reconnaît pas les personnes infectées par le VIH par leur aspect extérieur. Une personne vivant avec le VIH peut être en forme pendant de nombreuses années bien que son système immunitaire s’affaiblisse. Seul un test de dépistage permet de savoir si l’on est infecté par le VIH.

Pourquoi est-il judicieux de se faire dépister ?

Chacun est libre de décider de se faire dépister ou pas. Il existe toutefois de nombreuses bonnes raisons de le faire. Par exemple:

  • Si le test prouve l’absence d’infection par le VIH, on peut prendre les précautions nécessaires pour éviter une infection future.
  • Si l’on sait que l’on est porteur du virus, on peut éviter de contaminer involontairement autrui en prenant les précautions nécessaires.
  • Si le test de dépistage est positif, on peut consulter un médecin pour évoquer la perspective d’une thérapie. Plus tôt on se soigne, mieux c’est. On peut ainsi, à l’aide d’un traitement, éviter de développer le Sida, une maladie potentiellement létale.
  • Il est également important de se faire dépister si l’on prévoit une grossesse ou si l’on est enceinte. En effet, un dépistage précoce permet de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter de transmettre le VIH à l’enfant.

 

Test de dépistage du VIH : où et comment ?

Le plus simple pour se faire dépister est de se rendre dans un centre de santé publique ; ce genre de centres existe dans toutes les grandes villes. Le test est anonyme et le plus souvent gratuit. Le cas contraire, vous paierez en moyenne 10 à 15 euros pour le test. On peut également aller consulter un médecin, mais la consultation n’est pas anonyme. Le résultat du test de dépistage sera inscrit sur un dossier.

Avant de se soumettre au test de dépistage, il est préférable de demander conseil, par example, auprès d’une association de lutte contre le Sida. Pour le test, seule une petite quantité de sang est prélevée pour être ensuite envoyée à un laboratoire d’analyse. On peut en général aller récupérer soi-même le résultat au bout de quelques jours. Dans certains cas (« tests rapides »), on est informé du résultat environ 30 minutes après le test.

Que signifie le résultat ?

Si le résultat est « négatif », aucune infection VIH n’est présente.

Si le résultat est « positif », ceci signifie que l’on est infecté par le VIH. Ceci ne signifie pas pour autant que l’on a le Sida ou que l’on aura le Sida. Si le test est positif, il est conseillé de consulter un médecin spécialisé pour discuter avec lui des solutions pour rester en bonne santé, du bon moment le plus propice pour commencer le traitement ou des précautions à prendre pour ne pas contaminer les autres. Pour obtenir les coordonnées des médecins spécialisés, il est recommandé de contacter des associations de lutte contre le Sida. Si l’on ne dispose pas d’assurance maladie, on peut consulter un centre de santé publique pour quand même pouvoir obtenir de l’aide. Remarque : une infection VIH ne change pas votre situation de séjour : vous n’êtes pas obligé de quitter le territoire à cause de cela.

Vivant avec le VIH et seul ?

En cas de résultat « positif », il est souvent difficile de gérer seul cette situation. Beaucoup de personnes infectées souhaiteraient obtenir davantage de précisions sur le virus et discuter avec d’autres personnes testées positives au VIH. Sachez que ceci est possible notamment dans le cadre de meetings au cours desquels on peut passer quelques jours dans une atmosphère sympa avec d’autres personnes qui vivent avec le VIH. De surcroît, de nombreuses villes proposent des groupes d’entraide. Vous pouvez obtenir de nombreux conseils à ce sujet auprès des associations de lutte contre le Sida.

VIH et grossesse

Même si tu es atteinte du VIH, tu peux accoucher de bébés en très bonne santé. Pour pouvoir le faire, il est impératif que tu prennes des médicaments contre le VIH. Les médicaments empêchent que le virus se transmette au bébé.

Donc, si tu envisages de devenir enceinte ou si tu l’es déjà, mais tu n’es pas sûre de toi, alors fais un test ! Le plus tôt sera le mieux !

Toutes les femmes ayant le VIH devraient se faire suivre par des médecins du VIH. Car ils aident aussi à trouver des sages-femmes, gynécologues et maternités. Il est conseillé de nourrir le bébé au biberon après la naissance.

Conseil utile:

Selon la Loi sur la demande d'asile, vous avez droit à la thérapie contre le VIH. En cas de problèmes avec le bureau d'aide sociale, vous devriez consulter une aide au sida. Continuer …

Autres sujets:

Le système de santé en Allemagne
Maladies sexuellement transmissibles
préservatifs