Tes droits

Soins médicaux pour les demandeurs d’asile, les personnes obligées de quitter le territoire allemand et les personnes tolérées

Si tu es demandeur d’asile ou si tu disposes d’un certificat de tolérance ou d’une attestation de franchissement de la frontière tu n’auras souvent pas le droit de travailler. Tu ne pourras donc bénéficier d’aucune assurance maladie légale. L'État va alors reprendre tes soins médicaux

Selon la loi sur les prestations aux demandeurs d’asile « Asylbewerberleistungsgesetz » tu peux te faire traiter en cas de maladies et douleurs aiguës. Tu as également droit à tous les examens et traitements liés à la grossesse et à l’accouchement.

Quelques Länder exigent que tu demandes d’abord un certificat de traitement à durée limitée. Dans d’autres Länder tu obtiendras une carte d’assuré d’une caisse d’assurance maladie avec laquelle tu pourras aller consulter un médecin.

Après 15 mois, le bureau d’aide sociale t’inscrira auprès d’une assurance maladie. Par la suite, tu recevras une carte d’assurance maladie avec laquelle tu pourras aller consulter directement un médecin. Tu auras alors droit aux soins médicaux ordinaires.

Soins médicaux pour les sans-papiers

Si tu vis en Allemagne sans titre de séjour, tu ne peux pas être assuré auprès d’une caisse d’assurance maladie. Cependant, sous certaines conditions, tu pourras bénéficier de certaines prestations conformément à la « loi sur les prestations aux demandeurs d’asile » (voir ci-dessus). N’hésite pas à demander conseil.

Certains services et organisations d’immigration tels que la « Malteser Migranten Medizin » ou le « MediBüro » mettent des médecins à disposition qui, en cas de maladie soudaine, de blessures ou de grossesse, te prodigueront des soins gratuits de manière anonyme (tu n’auras donc pas à indiquer ton nom).

En cas d’urgence, fais-toi conduire immédiatement à l’hôpital. Aucun service des accidents et des urgences ne peut te refuser le traitement même si tu n’es pas assuré que tu n’es pas en mesure de payer les frais.

Si tu souffres d’une maladie chronique, ce n’est pas chose facile que de bénéficier de soins médicaux et de médicaments à long terme sauf si tu les paies toi-même. Sache qu’en cas de maladies graves (VIH, par exemple), les soins et les traitements sont très chers. Si tu te trouves dans ce genre de situation, demande conseil auprès d’une organisation d’immigration.

Les services de santé publique et les associations locales de lutte contre le Sida peuvent également t’aider. Au cas où tu serais enceinte et sans assurance maladie, tu peux faire faire les examens nécessaires auprès d’un centre de santé publique. Par ailleurs, tu bénéficieras d’une protection contre l’extradition d’au moins 6 semaines avant et de jusqu’à 8 semaines après l’accouchement. Dans certains Länder cette protection est de 3 mois avant et de jusqu’à 3 mois après l’accouchement. Tu pourras alors demander un certificat de tolérance et des prestations selon la loi sur les prestations aux demandeurs d’asile « Asylbewerberleistungsgesetz ». Un centre d’accueil pourra te conseiller.

Soins et conseils anonymes et gratuits

Dans 36 villes d’Allemagne, on trouve des groupes au sein desquels les migrants et les réfugiés peuvent bénéficier de soins anonymes et gratuits prodigués par des médecins. Vous trouverez une liste de groupes sous http://medibueros.m-bient.com/Standorte.

Les personnes ne disposant pas d’un titre de séjour en règle et les sans-papiers peuvent bénéficier, auprès de l’organisation « Malteser Migranten Medizin », de soins anonymes et gratuits prodigués par des médecins. Plus de 10 villes sont dotées de centres d’écoute. Pour obtenir les adresses, veuillez consulter le site https://www.malteser.de/menschen-ohne-krankenversicherung/unsere-standorte.html.

 

Pour plus de questions:
www.zanzu.de